Derniers articles

Migraine persistante : causes et solutions non-médicamenteuses

By Antoine
9
Migraine persistante

Les migraines répétées peuvent être un réel handicap au quotidien. Certaines personnes, plus sujettes aux migraines, tendent à s’isoler voire tomber en dépression. Lorsque la douleur devient incontrôlable, on se sent désemparé. Il serait toutefois fataliste de se résigner à son triste sort. Voyons les différentes causes des migraines qui ne passent pas et comment les soulager.

Diagnostic et symptômes d’une migraine persistante

Migraine persistante

Lorsque la première crise migraineuse survient, ses symptômes peuvent être insoutenables : vision trouble, nausées, voire vomissements. La douleur persiste encore 4 heures et 72 heures. Si ces épisodes migraineux se répètent dans un court laps de temps, il est important de consulter un neurologue pour poser un diagnostic. Ce dernier se fait essentiellement par interrogatoire. Pour faciliter le diagnostic, il est recommandé au patient de noter avec exactitude les moments de la journée ou de la nuit où les migraines adviennent, leur degré d’intensité et les traitements pris pour les soulager. En règle générale, elles se caractérisent par les symptômes suivants :

  • Céphalées douloureuses qui durent entre 4 heures et 3 jours durant lesquels les symptômes s’estompent d’eux-mêmes.
  • Une douleur pulsatile : le patient a l’étrange sensation que la migraine “bat” au rythme des pulsations cardiaques. En général, la douleur est plus prégnante sur un seul côté du crâne.
  • Le sujet souffreteux est sensible à la lumière et aux nuisances sonores, fussent-elles légères. Ces phénomènes ont tendance à amplifier la douleur, laquelle s’accompagne souvent de vertiges ou de vomissements.

La plupart des patients accentuent leurs migraines en optant pour un traitement non-adapté. Si vous devez consulter, un neurologue sera l’interlocuteur privilégié. Si vous préférez des médications non-allopathiques et vous orienter vers les solutions issues de la médecine alternative, c’est possible également. Quoi qu’il en soit, il est important d’identifier l’exacte origine des migraines pour les traiter à propos.

Migraine : quelles en sont les causes ?

Certains facteurs favorisent significativement l’apparition de céphalées :

  • L’anxiété, le stress ou encore la surcharge mentale. Les individus subissant un surmenage au travail ont tendance à souffrir fréquemment de migraines.
  • La consommation régulière des boissons alcoolisées.
  • Les nuisances sonores : il est normal de souffrir de céphalées lorsqu’on évolue dans un environnement bruyant. S’en éloigner suffit généralement à atténuer les céphalées.
  • Lunettes mal adaptées : lorsque les verres correcteurs ne sont pas adaptés à votre vision, il y a de forte chances que vous souffriez de migraines. De même, si vous nécessitez des lunettes et que vous n’en n’avez pas, vous vous condamnez au même sort.
  • Ondes électromagnétiques du mobile : des études récentes montrent que les utilisateurs les plus assidus des cellulaires souffrent le plus régulièrement de maux de tête. D’autres études établissent une nette corrélation entre l’utilisation desdits téléphones et les migraines. Leurs émissions d’ondes basses fréquences sont absorbées par le corps et le cerveau. Pour s’en protéger efficacement et durablement, il suffit de coller au dos de son téléphone un patch anti-ondes.

Soulager une migraine persistante : solutions non-médicamenteuses

Migraine persistante

La médecine alternative est particulièrement féconde dans sa lutte contre les migraines. Voici quelques voies à explorer :

  • L’aromathérapie : cette discipline propose des formules thérapeutiques à base d’huiles essentielles. Voilà maintenant des millénaires que ces huiles sont exploitées pour soulager ou guérir différents maux dont les céphalées. Quelques huiles à privilégier : l’essence aromatique de la menthe, de la lavante ou encore l’huile essentielle de la camomille.
  • L’ostéopathie : cette discipline se charge de soulager les troubles fonctionnels à travers le massage de certains points précis. Pour soulager les crises migraineuses, l’ostéopathe masse stratégiquement le crâne, les cervicales ou les vertèbres à des points sensibles.
  • L’homéopathie : la médecine classique se montre particulièrement critique à l’égard des solutions homéopathiques. Il reste que les solutions qu’elle apporte offrent des résultats probants dans le soulagement des maux de tête. L’homéopathe identifie de prime abord l’origine de la migraine avant de proposer au migraineux des dilutions idoines. Le but ici est d’inciter l’organisme à guérir ses propres dysfonctionnements.
  • L’acupuncture : loin de la médecine allopathique occidentale, la tradition chinoise propose une approche résolument différente. Elle interprète la maladie comme un déséquilibre vital qu’il importe de rétablir. Le traitement se fait par le truchement d’aiguilles ultra-fines que l’on insère sous la peau.

Précisons, pour finir, que l’on peut tout à fait recourir en concomitance aux médecines allopathique et alternative. Ce faisant, le migraineux ne fera qu’augmenter ses chances de venir à bout des céphalées qui lui gâchent la vie. Rien dans leurs fondamentaux respectifs n’interdit ce recours conjoint.

Ajouter un commentaire